fbpx

Le Mexique, c’est bien plus que des fajitas et Cancun!
Allons explorer des endroits moins visités! Arrrrriba

Faits saillants :
  • Avec sa population de 130,5 millions, il est le 11e pays le plus peuplé au monde!
  • Riche en histoire, le Mexique fut la terre de nombreuses civilisations, tel que les Aztèques et les Mayas
  • Parmi les nouveaux pays industrialisés, il fait partie des 20 premières puissances économiques mondiales. Il est le 9e plus grand producteur de pétrole et 1er producteur d’argent.
  • Le Mexique est la principale destination d’Amérique Latine et le 13e pays le plus visité au monde!
  • Le taux de fécondité est de 2,45 enfants par femme (versus 1,60 au Canada, ils nous battent à plate couture!).
  • L’espagnol est utilisé par 98% des Mexicains mais 6% de la population parlent encore des langues indigènes.
  • En 2017, le pays a été considéré comme le pays le plus meurtrier au monde…ouch! Toutefois, 75% des homicides sont liés au crime organisé
  • Le Mexique est un des 17 pays megadivers (ayant le plus de biodiversité). Il est en autre le premier en nombre d’espèces de reptiles!

Mexico, la ville haute en couleurs!

Grandement peuplée par ses 25 millions d’habitants, Mexico, la ville, est grandement reconnue pour son art culinaire. Son centre historique, reconnu dans le patrimoine mondial de l’UNESCO (en fait, 35 sites sont reconnus dans tous le Mexique), offre une variété d’activités à découvrir.

Est-ce sécuritaire?
Comme partout en Amérique centrale, il y a évidemment des précautions à prendre. Toutefois, il serait dommage de se priver de découvrir un si bel endroit, par peur que quelque chose n’arrive. Puisque les mauvaises surprises peuvent arriver partout! Suffit de lire des conseils sur le sujets avant de partir afin de redoubler de prudence.

Quoi faire à Mexico selon Madame Germaine?

1. Marchés et bouffe de rue à l’honneur

Oui, il y a des grands restaurants à Mexico. Mais il y a aussi une tonne de petites échoppes fabuleuses où déguster du jamais vu! Un tacos frais, c’est bon. Mais vous trouverez à Mexico de quoi vous régaler à tous les coins de rue. N’hésitez pas à aller visiter les marchés, goûter les saveurs, et surtout jaser avec les gens que vous rencontrerez! S’il y a des locaux, c’est normalement bon signe!

Quesadillas
Une tortilla de maïs, une recette ancienne, qui inclus des ingrédients de choix : fromage, pommes de terre, champignons, chicharron (couenne de porc)… grillé à la poêle.

Tacos al pastor
Wow, la Turquie et le Mexique dans un même plat! Ironiquement, ce tacos est composé de viande de porc marinée avec un mélange de piments, d’épices et d’ananas, cuit à la manière d’un shawarma, en plusieurs étages de viande sur un grand baton qui rotationne. La viande est ensuite découpé avec un grand couteau et accompagné, dans une tortilla de maïs, d’oignons, de coriandre, de lime et de salsa.

2. Mangez des ailes de poulet 911 et bien les arroser de tequila

Et le meilleur moyen pour cela est en passant une soirée avec des gens de la place! Faites-vous des amis. Les Mexicains seront heureux de vous voir souffrir un peu, voire même, vous brûler les lèvres, avec les piments!

Je vous rassure, après un certain moment d’émotions, on s’en remet!

3. Patienter 2 heures pour fabriquer un bonhomme de neige miniature à 25C!

Profitez-en pour faire un peu de motoneige sous le soleil du Mexique!

4. Visiter le centre historique, incluant le site de Templo Mayor

Marcher dans les rues et observer la vie unique. La mixité est surprenante! Le Templo mayor est un magnifique site, en plein milieu du centre-ville, qui aurait été construit entre 1375 et 1519, mais seulement redécouvert en 1978 (les Espagnols l’avaient bien dissimulé!).

5. Prendre une escapade d’une journée vers Teotihuacan

En chemin, de nombreux petits villages pitoresques seront à découvrir! Construit environ 200 ans avant Jésus-Christ, et contenant parmi les plus grandes pyramides méso-américaines, la grandeur du site vous donnera un sentiment de liberté inégalé! Au milieu du premier millénaire, Teotihuacan elle aurait été une des plus grandes villes au monde avec 200 000 habitants!

Entrevue: Plein feu sur Kike!

Vous serez aussi conquis par son énergie positive!

*Le saviez-vous? Le nom Enrike prend presqu’automatiquement le surnom de Kike au Mexique!

Parle-moi de ta famille.
Nous sommes une petite famille de quatre. Papa, mama ma soeur et Kike. Je suis le plus jeune. Tous ensemble on adore faire de bons repas pour la famille et les amis.

Ta plus grande passion?
La formation mais dans le sens de transférer l’expérience et les savoirs entre personnes.

Le plus beau moment de ta vie? 
J’en ai plusieurs mais je me rappelle de la journée quand j’ai finis mon cégep!

Quelque chose qui te manque?
Rire avec mes vieux amis.

Ce qui t’a marqué au Québec?
Votre peuple, la culture, tout l’ensemble incluant le froid!

Une destination qui te fait rêver?
Portugal.

Ton plat mexicain préféré?
Pozole rojo.

Ce qui te met en colère?
L’injustice et l’abus.

Ce que tu changerais dans le monde?
L’intolérance. L’envie de rester où nous sommes plutôt que de chercher à découvrir le monde.

Guanajuato

Ville natale du père de l’indépendance du Mexique, Guanajuato, la charmante et colorée, où il fait bon se perdre dans les 3600  rues et ruelles! Ne manquez surtout pas de faire une photo dans la rue du baiser (callejon del beso) et de visiter les tunnels et rues souterraines qui couvrent presque toute la ville! Vous pouvez même vous y faire livrer une pizza! Étant une ancienne ville minière, vous aurez aussi bien du plaisir à explorer des mines digne d’un château! Prenez simplement un autobus confortable pour quelques pesos pour vous y rendre… Guanajuato est situé à seulement 350 km au Nord-Ouest de Mexico.

À gouter:

Elote : maïs grillé enrobé de mayonnaise et fromage 
Un simple épis de maïs que les Mexicains ont su “pimper” dignement. Il est assaisonné de mayonnaise, de fromage frais, de lime et de piments.

Pozole :
Déjà cuisiné par les Aztèques, le pozole est une soupe/ragoût à base de maïs et de viande (autrefois du xoloitzcuintle, un chien mexicain sans poil!) et à garnir selon son goût.

San Miguel de Allende

Oui, c’est un village d’expatriés… mais en vous y rendant, vous comprendrez pourquoi! Le charme de San Miguel de Allende est unique! Sécuritaire, c’est un endroit où il fait bon se poser, relaxer… l’ambiance est simplement divinement apaisante! Pas pour rien qu’on l’appelle le village magique!

Fondé en 1542 par le moine franciscain Juan de San Miguel, classé aussi au Patrimoine mondial de l’UNESCO, et destination no.1 selon le célèbre magazine de voyage Condé Nast Traveler, San Miguel de Allende vous transportera dans le moment présent.

À gouter:

Fruta con chili (fruits aux piments)
Au marché ou à la maison, les Mexicains vous serviront tous types de fruit tels que mangue, melon d’eau, cantaloupe, papaye, avec du jus de citron, un peu de sel, et de la poudre de chili. Vous pourriez aussi expérimenter cette recette avec le mixte de marque “Tajin”, très populaire et qui inclus déjà poudre de lime, sel et poudre de chili.

Le tajin se trouve dans les épiceries latines. Pour en savoir plus : TAJIN

Jamón sandwich
Ce sandwich au jambon vous semblera bien banal… moi, on me l’a simplement remis comme lunch dans l’autobus, inclus dans le prix du billet. Hé hop! une bouchée et j’étais conquise. Par quoi? Le simple petit piment fort qui s’y trouvait… il ajoutait LA touche magique!

Nopales (cactus)
Rendez-vous au marché pour l’acheter frais. Il se vend toutefois aussi en conserve. Ce fameux cactus se cuit et est ensuite mis dans des tacos ou une salade, par exemple. Un pur délice!

Chicharron con cueritos

Une fabuleuse couenne de porc bien frite (chicharron), et donc, bien croustillante, garnie de cueritos (peau de porc veillie dans le vinaigre) et du fameux “Pico de Gallo” (salsa fraïche de tomates, oignons, coriandre et piments verts). San Miguel de Allende est reconnu pour ses fabuleuse poterie. En vous promenant dans les marchés, vous pourrez repérer plusieurs endroits où vous en procurer. Faites comme Germaine et rapportez dans vos mains, directement du Mexique, parmi les plus beaux lavabos au monde pour une fraction du prix!! Peu importe la réaction des douaniers, vous aurez certainement un look unique dans votre maison vous rappelant une savoureuse évasion au quotidien!

Entrevue: Plein feu sur Eduardo

Eduardo est certainement une des personnes dans le monde dont l’histoire m’a le plus impressionnée! Je l’ai rencontré au Québec, alors qu’il est venu dans le cadre d’un court échange universitaire. J’ai tout de suite tombé en amour avec sa personnalité.

C’est lorsqu’il m’a parlé de son vécu que j’ai été vraiment estomaquée. Ayant eu une enfance difficile, sans parents, il a pris la décision à 14 ans de se sauver aux États-Unis. Comme pour bien des Mexicains, il a traversé les frontières illégalement sur une chambre à air, puis a marché, pendant 4 jours, avant de rejoindre le Texas. Il a rencontré rapidement une bonne famille qui lui a donné un emploi pour faire du ménage, mais l’a aussi traité comme leur propre fils. Il a ainsi pu étudier jusqu’à l’université.

Quelques années après son arrivée aux États-Unis, il a rencontré un homme qui l’a fortement attiré. Cet homme était alors maire de la ville de San Angelo, au Texas. Un endroit très conservateur. Joseph, devenu son mari, était alors préssenti pour devenir futur sénateur. Il n’avait que 32 ans et déjà, une carrière plus que florissante.

Alors que Joseph rencontre Eduardo, un jeune étudiant universitaire, un immigrant illégal, et un homme, ses conseillers le supplie de laisser tomber cet idylle. Si ça s’apprenait, non seulement sa carrière politique était foutue, mais il risquait carrément la prison. C’est quelques jours après avoir remporté ses élections pour un 4e mandat qu’il a pris une décision radicale.

Ils ont rempli la voiture, puis ont traversé la frontière mexicaine, sans jamais regardé en arrière. C’est à San Miguel de Allende qu’ils se sont exilés.

Parle-moi de ta famille (un très bon moyen de se faire des amis au Mexique en passant est de leur poser des questions sur leur famille!)
Je viens d’une petite communauté rurale de la région de Guanajuato, un village nommé El Picacho. Ma famille a vécu depuis des générations dans ce village, mais aussi aux États-Unis. J’ai grandi dans cette communauté auprès de ma tante, puisque ma mère est décédé lorsque j’avais 4 ans. Je suis très près de mes 2 soeurs et 3 frères, et bien sûr, de mon partenaire de vie et mari, Joseph, pour lequel j’ai une grande admiration.

Ta plus grande passion?
Simplement la vie! Vivre chaque moment au maximum! J’ai vécu une enfance difficile, et perdu ma mère a un jeune âge. La mort était toujours présente pour moi. Ça me fait apprécier encore plus la vie. J’aime voyager, danser, écrire, jardiner. Je me décrirais simplement comme une personne qui voit la beauté en toute chose, le beau dans chaque personne et qui a du plaisir dans tout ce que je fais.

Quelque chose qui te manque?
Simplement sortir avec mes amis au collège. Après la graduation nous sommes tous retournés dans nos pays respectifs et même si nous avions prévu nous réunir de nouveau, ce n’est toujours pas arrivé!

Quel est ton meilleur plat mangé a vie?
J’en ai deux! Un était au Palais de Versaille, c’était plus qu’un repas, c’était une expérience. L’autre est un repas de mon enfance. Ma famille avait une tradition de grimper la montagne au printemps·Les enfants jouaient dans la rivière pendant que les adultes faisaient la récolte des “Nopalitos” (les petites feuilles de cactus plus tendres) et les cuisinaient ensuite avec du boeuf et des pommes de terre.

Ce qui t’a marqué au Québec?
La gentillesse des gens et la merveilleuse architecture de la ville de Québec. Mon meilleur souvenir reste la fin de semaine passée dans une maison en bois à St-Honoré, vers Saguenay. Nous avions de la cuisine québécoise traditionnelle et le propriétaire était un homme unique. J’ai aussi pris le train jusqu’à l’Ile du Prince Edouard et je me souviens les arbres et l’eau sur des kilomètres et des kilomètres.

Une destination qui te fait rêver? 
La Grèce est une de mes destinations favorite. Là-bas je me sentais voyager dans le temps. Je m’imaginais sans cesse marcher dans les mêmes rues que Socrate, Platon et Aristote!

Ton plat mexicain préféré?
Nopalitos and Quelites (une plante mexicaine de la famille des Amaranthus family qui pousse de manière sauvage dans ma région).

Ce qui te met en colère?
Les gens qui utilisent d’autres gens pour leur propre fin en dépit de leur dignité. Et aussi la cruauté envers les animaux.

Ce que tu changerais dans le monde?
Si je pouvais changer une chose dans le monde ce serait l’éducation. Dès la jeune enfance nous sommes éduqués et endoctrinés à penser de manière egocentrique. Si les humains étaient un peu plus humbles nous pourrions voir que la bien-être des autres est aussi important que le nôtre, et notre propre bien-être dépend de celui des autres.

Eduardo, s’il y avait plus de toi dans ce monde, il serait définitivement meilleur!

Photos d’une soirée passée mémorable en compagnie de la famille d’Eduardo, à El Picacho.

Puebla

Puebla, la ville des anges, est la mère de plusieurs spécialités culinaires mexicaines vaut certainement le détour! Au moins juste pour aller manger les classiques de la place! Allez à Puebla pour manger le vrai, le seul, l’unique, chili en nogada, et le fameux mole poblano!  La gastronomie à Puebla est une des plus riches du Mexique! La devise de Puebla est : Dieu t’a envoyé Ses anges pour qu’ils te gardent sur tous les chemins que tu prendras. Vous y serez grandement protégé! La ville, d’environ 2 millions d’habitants, contient de nombreux monuments historiques. Pas pour rien qu’elle fait aussi partie du patrimoine mondial de l’Unesco.

À gouter:

Chile Enogada
Typiquement de Puebla, il se prépare à partir d’un piment spécial, le chile poblano, qui est assez gros et peu piquant. Ce piment est ensuite farci d’un mélange de porc, raisins secs, noix et quelques épices, garni d’une sauce crémeuse et de graines de pomme grenade. Simplement divin!!

Mole poblano
Une belle cuisse de poulet servie avec une sauce hors du commun. Faite de piment, de cacao, sésame, arachides, tomates (après chaque famille a sa recette!), cette sauce très brune vous amènera au 7e ciel!

Arrieros somos y en el camino andamos.

Un proverbe mexicain qui nous rappelle que vous sommes tous des humains qui traversont la vie.
Rien de sert de critiquer ou juger les autres. Nous sommes tous sujets aux problèmes et aux échecs.


Top